Pourquoi, selon le calendrier persan, nous sommes seulement à la veille du XVe siècle

Découvrez nos voyages  
Iran

Vous pensiez jusqu’à présent que le calcul du temps était le même pour tous dans le monde ? Ce n’est pas vraiment le cas. Nous en sommes rarement conscients, mais dans certaines autres cultures de la planète, il existe d’autres calendriers que le nôtre.

Tandis que, selon notre conception, nous sommes en 2021, d’autres groupes ethniques sont déjà en 5782. Et la Perse, par exemple, n’en est aujourd’hui qu’à l’an 1400.

 

Cela tient au fait que le point de départ du décompte du temps varie d’une culture à l’autre.

Exactement comme nous avons commencé à compter nos années à partir de la naissance du Christ, le calendrier juif, par exemple, débute avec la création du monde selon la Bible, en l’an 3761 avant J.-C. Quiconque s’en inspire se trouve déjà, actuellement, dans le VIe millénaire.

 

Dans le calendrier persan, le point de départ est la fuite du Prophète islamique Mahomet à Médine en 622 après J.-C. C’est ce qui explique la différence entre notre année 2021 et l’année persane 1400.

 

Outre un point de départ différent, il existe toutefois d’autres divergences entre le calendrier persan et notre calendrier grégorien. Celles-ci nous renseignent non seulement sur le système de calcul du temps iranien, mais nous donnent également un petit aperçu de la culture iranienne en tant que telle.

Il est également intéressant de noter qu’un calendrier n’est pas un concept aussi statique que nous le pensons généralement. Les systèmes de calcul du temps – le nôtre et d’autres – ont évolué au fil des millénaires et sont aujourd’hui encore adaptés de temps à autre.

 

Ce qui distingue le calendrier persan du nôtre

2-Dec-23-2021-09-58-19-03-AM

Les calendriers ont toujours été importants dans la culture perse. Et l’on sait que les Perses avaient déjà commencé à étudier les évolutions cycliques de la lune et du soleil et à développer des systèmes de calcul du temps dès le IIe millénaire avant J.-C.

 

Notre système grégorien de calcul du temps, en revanche, repose sur le calendrier romain, dont les premières traces trouvées remontent à environ 170 avant J.-C.

 

Voici les principales différences :

 

  • Notre calendrier commence avec la naissance du Christ, tandis que le calendrier persan se base sur la fuite du Prophète Mahomet de la Mecque. Cet évènement est d’ailleurs appelé l’Hégire, raison pour laquelle on désigne également le calendrier persan par le terme de calendrier hégirien.


  • Alors que notre année commence le 1er janvier, celle du calendrier persan débute le 21 mars. Donc si vous pensez êtes en décembre, le calendrier, en Iran, indique peut-être le mois de février ou de mars.


  • Et pour rendre toute cette histoire encore plus passionnante, les mois de l’année sont différents eux aussi. Les noms persans s’inspirent des signes du zodiaque, tandis que nos mois sont majoritairement nommés d’après des empereurs et des dieux romains.


  • En Iran, la fin de la semaine est le jeudi et le vendredi, et non le samedi et le dimanche comme chez nous.


  • Dans le calendrier grégorien, un jour d’année bissextile est ajouté tous les quatre ans à la fin du mois de février, tandis que dans le calendrier persan, 8 années bissextiles s’échelonnent sur un cycle de 33 ans.

 

Le système d’année bissextile du calendrier persan est beaucoup plus complexe que le nôtre, et il serait trop long de l’expliquer en détail ici. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il a été mis au point par le mathématicien et astrologue persan Omar Khayyam, qui a vécu de 1048 à 1131. Un magnifique mausolée a été érigé en sa mémoire, que l’on peut admirer dans sa ville natale, Nishapur.

 

Omar Khayyam était un génie dans son domaine ; le calendrier persan est réputé beaucoup plus précis que le calendrier grégorien, en fait presque parfait.

 

Le calendrier persan est-il vraiment parfait ?

6-3

Pour être précis, une année ne compte pas 365 jours, mais environ 365,24219. C’est pourquoi dans le calendrier grégorien, on ajoute un jour tous les quatre ans. C’est une règle simple, que tout le monde peut retenir et qui a du sens.

 

Cependant, la durée de l’année correspondant à 365,24 jours n’est pas une valeur absolue, mais varie avec le temps. Aussi, malgré la règle des années bissextiles, notre calendrier grégorien est toujours un peu imprécis : il s’écarte d’un jour de l’année solaire tous les 3236 ans.

 

Par contre, la version officielle du calendrier iranien ne s’écarte de l’année solaire que d’un jour tous les 110 000 ans. De fait, elle reflète presque exactement la durée de l’année solaire, puisqu’au lieu de se baser sur une simple règle de 4 jours, elle repose sur un système plus complexe de jours bissextiles, fondé sur des observations astronomiques.

 

La précision du calendrier iranien est illustrée par ce qui suit : la différence entre l’année solaire et l’année calendaire est de moins d’une seconde par an.

 

Calendrier zoroastrien, calendrier islamique, calendrier iranien, calendrier djalāli : est-ce que tout cela revient au même ?

 

Si l’on s’intéresse à la Perse ancienne, on trouve aux côtés du calendrier iranien le calendrier zoroastrien, le calendrier islamique et le calendrier Djalāli. Tous ces calendriers ont été utilisés en Iran à des périodes données et diffèrent parfois considérablement.

Faisons donc un bref classement de ces différents calendriers :

 

Le calendrier zoroastrien

 

Le zoroastrisme est une ancienne religion du monde, mieux connue aujourd’hui sous le nom de religion de Zarathoustra. Son fondateur était le célèbre philosophe iranien Zarathoustra, et l’âge d’or de ses enseignements en Iran se situe entre 700 avant J.-C. et 700 après J.-C. Au temps de Zarathoustra, l’Iran suivait le calendrier zoroastrien qui, comme le nôtre, compte 12 mois, mais tous composés de 30 jours seulement. À la fin de chaque année, on ajoutait donc 5 jours supplémentaires pour combler la lacune.

 

Lorsque l’Islam s’est répandu en Perse, à partir d’environ 630 après J.-C., le zoroastrisme a été supplanté et le calendrier islamique s’est dès lors généralisé.

 

On trouve aujourd’hui encore en Iran des vestiges de la culture zoroastrienne tels le temple du feu de Yazd, où la flamme sacrée des Zoroastriens brûle depuis 470 après J.-C.

 

Le calendrier islamique

 

Le calendrier islamique a eu du mal à s’imposer en Iran. Son système calendaire, composé de 12 mois lunaires avec 29 à 30 jours mensuels, s’est avéré impraticable et a donc été remplacé assez rapidement.

 

Contrairement au calendrier zoroastrien, le calendrier islamique se basait sur les mouvements de la lune et non sur ceux du soleil. Il est de 10 à 12 jours plus court que le calendrier grégorien ; en conséquence, 33 années islamiques correspondent à environ 32 années grégoriennes.

Cependant, comme nous l’avons dit, le calendrier islamique n’a pas su s’imposer, et en 1097, le sultan Djalal al-dawla Malik Chah a introduit le calendrier iranien, dont une grande partie est à nouveau basée sur le calendrier zoroastrien et non sur le calendrier islamique.

 

Le calendrier iranien et le calendrier Djalāli

 

Le calendrier iranien et le calendrier Djalāli veulent dire la même chose. La désignation « Djalāli » fait référence à ce même « père fondateur » de la version moderne du calendrier iranien, le sultan Djalal al-dawla Malik Chah. Souvent on parle aussi, simplement, du calendrier persan.

 

Depuis 1925, le calendrier iranien, c’est-à-dire le calendrier Djalāli, c’est-à-dire le calendrier persan, est le calendrier officiel en Iran et en Afghanistan.

 

Comment savoir quel jour du calendrier nous sommes en Perse ?

3-Dec-23-2021-09-58-20-42-AM

Le début de l’année, les mois et les jours du calendrier persan étant très différents des nôtres, il est parfois difficile de savoir rapidement quelle date prévaut actuellement en Iran. Et c’est important d’avoir la date persane correcte, par exemple lorsque l’on planifie un voyage en Iran et que l’on veut acheter des billets ou des tickets.

 

Heureusement, il existe des applications pour smartphone et des agendas de poche qui comparent les calendriers européen et persan. On peut télécharger sur Google Play ou sur l’App Store d’Apple les applications correspondantes, de façon à garder une vue d’ensemble de l’année et du jour.

 

En l’occurrence, les Iraniens entreront dans le XVe siècle le 21 mars 2022, date à laquelle leur année 1401 commencera.

 

C’est peut-être l’occasion pour vous d’en savoir plus sur ce pays fascinant, où non seulement le calendrier, mais aussi bien d’autres choses sont différentes.

 

Si vous souhaitez découvrir la magie de la Perse antique directement sur place, partir sur les traces de l’illustre Zarathoustra et contempler la flamme vieille de 1500 ans dans le temple du feu de Yazd, notre circuit en Iran est certainement fait pour vous.

 

En savoir plus sur les points forts de notre circuit en Iran:

Circuit Iran 15 jours

Recevez des inspirations de voyage exclusives pour l'Iran.

© 2023 Persiaventura , une marque de Ventura TRAVEL GmbH Tous droits réservés